Ahhhhhhhhhhhh

Bon, ok, la dernière fois qu’on a écrit sur ce blog c’était en février… Après, on n’a plus réussi à tenir le rythme. Et pour cause… On vous fait le petit listing récapitulatif : -on commence sérieusement à développer notre don d’ubiquité-.

-Il y a eu la création de « Voilées » d’Amélie Poirier fin avril au Théâtre des Ilets / CDN de Montluçon-Auvergne. Où le public a également pu découvrir, le nouveau film documentaire du même nom co-réalisé par Amélie Poirier et Justine Pluvinage. Et bonus surprise : le film est actuellement diffusé en continu à la galerie l’ Espace Croisé à Roubaix (dans la condition publique) jusqu’au 8 juillet prochain grâce à Justine qui a plus d’un tour dans son sac. Bref, entre le spectacle, les films « Brodeuses » et « Voilées », la conférence de Nicole Pellegrin, anthropologue du vêtement au CNRS sur « les voiles : une histoire française », on peut dire que c’était là un beau parcours de spectateur/spectatrice, rendu possible grâce à l’équipe des Ilets. Et en plus, on est contentes du spectacle ! Entre deux, le 19 mai dernier à l’occasion de la Nuit des Musées, le spectacle a été rejoué 2 fois au Musée Matisse du Cateau, l’occasion pour nous de le re-traverser dans des conditions plus compliquées techniquement, mais toujours utile avant de débarquer au Festival d’Avignon ! Et puis, c’était aussi l’occasion de rencontrer le public du Nord, des personnes touchées par les problématiques textiles et ça, c’était beau de voir des yeux s’écarquiller… Prochain RDV : à Présence Pasteur, au festival Avignon Off avec le soutien de la Région Hauts-de-France du 6 au 29 juillet (relâche les lundi) : et en plus, Luce Amoros, nous a fait une super affiche « à la main » pour le Festival et ça c’est la classe !!!

-On a aussi beaucoup tourné avec nos caravanes-spectacle et musée depuis fin mars : 4 semaines à la rencontre des publics du Caudrésis-Catésis et de la CCPS et en plus il y a eu une lecture-spectacle dans le bar PMU Chez Betty à Vertain qu’on a adoré (on commence à se dire qu’on devrait investir ce genre de lieux plus souvent). Il y a eu aussi plusieurs semaines d’ateliers d’arts plastiques autour des textiles menés par l’artiste Gabrielle Oster (au-delà d’être en mission de service civique avec les Nouveaux Ballets !), des rencontres avec un nombre plus qu’indécent de scolaires de la maternelle au collège, de tout public, d’associations, de foyers etc. Autant dire que Sophie Loock (comédienne, maintenant devenue spécialiste du textile), Mathilde Mouzon (qui coordonne le projet et mène aussi un travail d’ingénieurie culturelle auprès de nos 3 musées partenaires afin de créer « une route textile » en collaboration avec l’Office du Tourisme de Cambrai : oui, on ne pensait pas en arriver là un jour, comme quoi, tout est possible !), Cécile Domiquin (médiatrice en mission de service civique) et tous les danseurs qui nous ont accompagné sur ces 4 semaines : Clémentine Vanlerberghe, Rémi Hollant, Carole Bordes et prochainement Jessie-Lou Lamy-Chappuis savent à présent parfaitement comment atteler une caravane ! Et on retourne sur les routes une dernière fois la semaine du 4 juin autour d’Avesnes-Les-Aubert…

-Dans le cadre de ce même projet, une nouvelle création jeune public va voir le jour lundi prochain (oui, parce qu’on s’est dit qu’une création par an, ça n’était pas suffisant…) : il s’agit du spectacle « Fil à fil » d’après l’album jeunesse « Jean Fil à fil » de Roger Mello édité aux éditions MeMo. C’est la comédienne-marionnettiste Sophie Loock qui le porte et c’est co-mis en scène par Sophie, Amélie Poirier et Simone Découpe (plasticienne et marionnettiste qui a réalisé le superbe environnement scénographique de ce spectacle tout en papier découpé). Et ça va jouer une trentaine de fois entre fin mai et mi-juin ! Au programme, écoles, Musée Matisse, médiathèques etc.  L’occasion de bien rôder le spectacle, accessible dès la maternelle.

-En mai, il y a aussi eu le début d’un nouveau projet qui se concrétisera en mars 2019 au TJP à Strasbourg : la pièce « Dadaaa » d’Amélie Poirier qui met en scène des danseurs et un chanteur co-habitant au plateau avec des marionnettes dada inspirées de l’oeuvre de Sophie Taeuber-Arp et construites par Audrey Robin. Une première résidence a eu lieu cette semaine au CDCN le Gymnase à Roubaix et on est très content des premiers retours des enfants (oui, car c’est aussi une pièce jeune public, à partir de 2 ans).

-Pendant ce temps, Sophie Mayeux a pris part aux derniers moments de la SUPERésidence et elle a joué dans « Cent Mille ans » de Léo Lequeuche. Clémentine Vanlerberghe est partie tourner la pièce « Tetris » / Cie Arch 8 (NL) 3 semaines aux USA (y a pire !), et elle prépare avec son équipe la présentation de la pièce « Plubel » le 16 (et on l’espère le 17) juin prochain au Théâtre de la Ville à Paris, à l’occasion du concours Danse élargie (la création est prévue la saison prochaine au CDCN le Gymnase à Roubaix lors du festival le Grand Bain). Audrey Robin, n’a pas eu beaucoup l’occasion de se consacrer à son projet plastique autour de Michel Sardou, mais elle s’y remet la semaine prochaine : accrochage prévu fin aout dans le cadre de l’expo F Tour (pour les 10 ans de Fructose) à Dunkerque.

-En attendant, vous pouvez nous retrouver à Marles-les-Mines ce mardi 29 mai et à Lillers ce mercredi 30 mai pour les dernières dates de la saison de la forme déambulatoire in-situ « Que ferez-vous de mon profil Facebook quand je serai morte ?  » d’Amélie Poirier dans le cadre de la Comédie de Béthune près de chez vous.

 

Tchus’

Laisser un commentaire