Les vacances ?

Il paraît que ce sont les vacances… On avoue que c’est un mot qu’on ne connait que trop peu. De toutes façons, les vacances de la Toussaint, c’est toujours un peu tristoune. (On cherche des arguments !).

Octobre se termine et novembre pointe déjà le bout de son nez. Tous les ans, le temps passe de plus en plus vite -comme dirait ma grand-mère-. En octobre, il s’est passé quoi déjà ? A force de faire plein de trucs, parfois, on ne sait plus ce qu’on fait…

Marion Sage était en résidence à Amiens dans le cadre du dispositif Happynest de Superamas et ça avance, ça avance… A présent, il faut que les belles choses qui sortent en improvisation puissent s’inscrire et se refaire, recommencer (toujours) dans l’écriture de la pièce. Tout un chemin…

Sophie Mayeux était elle aussi ravie de sa résidence autour de la pièce « Die Verwandlung » à Arnhem aux Pays-Bas. D’autant plus qu’elle a la chance d’avoir sa production portée par le lieu d’accueil. Ce qui de nos jours représentent un luxe certain, étant donné l’aspect précaire de nos professions.  Elle a pu travailler pour la première fois avec les 3 interprètes au plateau. Prochain RDV en décembre prochain, toujours aux Pays-Bas. Et autre bonne nouvelle : Sophie est lauréate de la 2ème promotion de « Création en cours » : un dispositif du Ministère de la Culture à destination des jeunes artistes sortant d’écoles supérieures. Elle travaillera sur le premier semestre 2018 sur cette même pièce en Haute-Garonne en compagnie d’enfants d’une école de la Région.

Clémentine Vanlerberghe a résidé au CCN de Roubaix en solitaire sur la pièce « Plubel » dans le but de préparer la suite des résidences avec toute l’équipe. Elle commence aussi à rechercher autour d’une forme solo, mais on n’en dit pas plus pour l’instant ! Cette semaine, elle travaille en région parisienne avec la chorégraphe Françoise Tartinville/ Cie Atmen sur la pièce « Qui a peur du rose ? » et puis la semaine prochaine, elle s’envole en Chine pour 2 semaines de tournée avec la pièce jeune public « Tétris » de la compagnie néerlandaise Arch8.

Audrey Robin a quant à elle vécue ses premières portes ouvertes des ateliers d’artistes à Fructôse à Dunkerque. Généreusement (on peut témoigner !) elle a pu expliquer à un public jeune et moins jeune son processus de création. Elle a également recueilli beaucoup (BEAUCOUP) de questions techniques sur le moulage, la sculpture etc. Faut dire aussi que le réalisme, ça fascine… Actuellement, elle prépare la marionnette de « Voilées », le spectacle en cours de création d’Amélie Poirier. Puis s’attachera à travailler sur son « Focus » : un temps de monstration autour de sa recherche plastique (il est question de Michel Sardou !) en cours qui aura lieu le 30 novembre prochain toujours à Fructôse. D’ailleurs, cette semaine, Audrey est allée chercher l’inspiration au concert de Michel Sardou à Bruxelles. (Ce cher Michel s’est d’ailleurs donné à coeur joie de lancer une petite pique anti-féministe. Sacré Michel, égal à lui-même quoi !).

De son côté, Amélie Poirier prépare la création de son spectacle « Voilées » sous bien des aspects. Elle était également en résidence sur le plateau de Fructôse à Dunkerque avec la comédienne-marionnettiste Sophie Loock pour la création d’une forme courte jeune public autour des textiles. Les choses s’affinent ! A priori, elles travailleront à partir d’ombres, de silhouettes, de rétro-projection etc. Simone Découpe qui a en charge la scénographie et la co-mise en scène de cette forme devait les rejoindre, mais malheureusement la maladie automnale est passée par là. Ca n’est que partie remise ! La semaine dernière, Amélie était à Essen en Allemagne où elle travaillait comme regard extérieur pour la chorégraphe grecque Foteini Papadopoulou, en compagnie du danseur lillois Alejandro Russo. Ca change un peu de se mettre au service d’autres projets et là, c’était un vrai plaisir, avec une belle équipe et un beau spectacle dont la première aura lieu demain à Essen. Cette semaine Amélie travaille avec l’artiste vidéo Justine Pluvinage sur le montage des portraits d’habitant.es autour des textiles réalisés dans le cadre du projet du Fil à Retordre ! Ces vidéos seront amenées à intégrer les collections des musées. Un gros travail de montage (surtout pour Justine !) plus long que prévu étant donné le nombre de rush mais de beaux portraits en perspectives. On a hâte que les habitant.es puissent se découvrir ! Un grand merci à Mathilde Mouzon d’ailleurs, qui travaille sur le projet Du fil à retordre ! qui a retranscrit l’ensemble des entretiens (c’était du temps et un sacré travail aussi !) et qui est en plein dans les demandes de subventions etc. à ce sujet.

La semaine prochaine, Amélie et Justine seront à Montréal pour du repérage par rapport au film « Voilées » (en réponse au spectacle éponyme) notamment qui sera tourné en novembre-décembre. Mais là, elles sont tellement dans le jus, qu’elles ne se rendent pas trop trop compte qu’elles partent déjà lundi….

Il y aurait beaucoup d’autres choses à raconter : Sophie Loock qui pense sa prochaine résidence-mission à l’IME de Samer et qui dans ce cadre prépare un costume de doudou-habité avec la costumière Perrine Wanegue ! Un début de Clea « danse et sport »  en fanfare sur Roubaix et Tourcoing pour Amélie et le chorégraphe strasbourgeois Sylvain Sicaud (ça va être chouette !). Des workshops techniques, dramaturgiques etc. avec le Collectif Superamas à Amiens pour Amélie et Marion dans le cadre du dispositif Happynest etc. Une création à venir avec la Cie de l’Oiseau-Mouche dans le cadre des Belles Sorties à l’automne 2018 pour Amélie etc.

Bref, on n’a pas trop trop le temps de s’ennuyer.

On vous fait des bisous.

Les photos de gauche à droite et de haut en bas : l’atelier d’Audrey Robin à Fructôse / Portes ouvertes des Ateliers d’artistes / Premières tentatives dramaturgiques à Essen / Montage des portraits d’habitant.es avec Justine Pluvinage.

 

Laisser un commentaire