Septembre se termine et octobre arrive…

Bonjour, Bonjour,

La saison continue avec son rythme trépident…

En septembre, nous étions entre Lille, Amiens, Charleville-Mézières, Caudry etc.

Sophie Loock a joué « Citrus Andronicus » en rue à Charleville-Mézières pendant le Festival de Marionnette. Jouer 6 fois ce spectacle tout juste créé était une chance nécessaire pour pouvoir rôder cette forme qui tient du marathon (interpréter une dizaine de personnages, c’est toujours quelque chose et ça demande un certain entraînement du cerveau en terme de dissociation). Bref, mission accomplie ! Le spectacle a pris de la densité et le public était bel et bien à l’écoute (y compris les plus jeunes).

On est aussi fort contente, car notre lecture-spectacle que nous avions adapté à chaque espace, diffusée lors des Journées du Patrimoine et du Matrimoine dans les Musées textiles du Caudrésis dans le cadre du projet Du Fil à retordre ! n’a jamais rencontré autant de publics. Signe que les choses avancent et ça augure de belles suites… Mathilde est en plein dans les demandes de subvention d’ailleurs (et on lui souhaite bien du courage !).

Depuis mi-septembre, Amélie était en résidence pendant 2 semaines sur la création « Voilées » à la Maison de la Culture d’Amiens grâce au dispositif Happynest du Collectif Superamas. ça avance ça avance… Entre les recherches sur la manipulation textile avec la danseuse Jessie-Lou Lamy-Chappuis, les venues de Vincent de Superamas et du plasticien Philémon Vanorlé comme regards complices qui nous ont aidés à avancer sur les liens entre l’image en mouvement et les textes, Anne Lepère sur la composition sonore et Audrey Robin sur la construction de la marionnette, elle n’a pas eue le temps de s’ennuyer… Prochaine résidence : fin novembre au Vivat d’Armentières. Et puis hier, Anne et Amélie ont enregistré les entretiens sonores de 2 femmes dont les textes sont dans le spectacle (Mariane et Mounya), c’était de beaux moments. Amélie prépare également le film documentaire « Voilées » qu’elle réalisera avec la complicité de l’artiste vidéo Justine Pluvinage et qui sera une sorte de réponse indépendante au spectacle.

Et à présent, durant 2 semaines, c’est Marion Sage qui prend le relais et qui sera en recherche à Amiens au Centre Culturel Jacques Tati toujours dans le cadre du dispositif Happynest du Collectif Superamas. Une rentrée bien dense également pour Marion : entre son activité d’enseignante à la fac et l’écriture d’articles pour des revues spécialisées. On a toujours besoin d’une docteurE en danse…

De son côté Sophie Mayeux a travaillé dernièrement comme interprète pour la compagnie parisienne Arts et Regards qui mêle danse contemporaine et musique, puisqu’elle sera accompagnée au plateau par des chanteurs lyriques. La création est prévue fin 2018. Entre temps, elle travaille avec Léo Lequeuche (cie Velum) en tant qu’interprète toujours sur la création « Cent mille ans » et sera accueillie en résidence courant octobre à Arnhem aux Pays-Bas sur son projet « Die Verwandlung ».

Audrey Robin a quant à elle passée pas mal de temps au festival de marionnettes de Charleville à déguster des spectacles. Entre temps, elle a bien entamé la construction de la marionnette pour « Voilées » et a continué de se former la semaine dernière à l’occasion d’un workshop avec Matt Jackson au Centre de la Marionnette de Tournai où il était question de construire une marionnette non-réaliste (pour une fois !) en utilisant des matériaux moins nocifs pour l’environnement ou de récupération. C’est vrai qu’utiliser régulièrement des résines et des colles qui sont nocives pour la nature et la santé, ça pose question…

Et puis ça y est……. Audrey Robin possède à présent un bel atelier à Fructôse à Dunkerque !!! Elle ne sera plus obligée de construire dans le salon ou d’utiliser la cuisine pour faire fondre de la plastiline. Et ça, c’est quand même la révolution. Vous pourrez la retrouver le week-end du 14 et 15 octobre à l’occasion des Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes.

En octobre nous graviteront entre Lille, Roubaix, Caudry, Amiens, Dunkerque, Essen, Arnhem etc. Il paraît même que certaines d’entre nous survoleront bientôt l’Atlantique…

On est notamment super contentes d’être accueillies en résidence sur le plateau de Fructôse à Dunkerque pour la préparation de la petite forme jeune public autour des textiles qui sera présentée aux enfants sur le territoire du Caudrésis à partir d’avril prochain. L’environnement plastique est créé par l’artiste Simone Découpe qui créée des dentelles de papier, elle co-signera également la mise en scène avec Amélie Poirier tandis que Sophie Loock sera sur scène.

On s’arrête là pour aujourd’hui. A très bientôt !

Audrey Robin manipulant la marionnette construite avec Matt Jackson dans les rues de Tournai (crédit : Matt Jackson).

Amélie Poirier et la danseuse Jessie-Lou Lamy-Chappuis en résidence à la Maison de la Culture d’Amiens.

Laisser un commentaire