En septembre… on enchaîne !

Voilà, notre carte blanche à la Gare St Sauveur s’est terminée dimanche, c’était intense et beau à la fois. On a été touché par la mixité des publics, surprises par cette folle soirée de samedi soir où le public s’est jeté dans la danse lors du bal participatif « Ramène ton tutu ! », on n’oublie pas le concert déjanté de Martin Poppins. (La chanson « putain c’est quoi ça ? C’est du sperme ! » tourne en boucle dans nos têtes…). On est contente aussi d’avoir pu se tester sur de nouvelles propositions. Bref, ça nous donne la pêche pour commencer la saison, même si bien sûr, tout cela a mobilisé beaucoup de temps en préparation etc. ça nous a quand même permis de nous rendre compte qu’on était en réalité super organisé !

Depuis, il a fallu clôturer toute la gestion administrative de ce week-end, préparer la venue de « Citrus Andronicus » la semaine prochaine au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières, envisager la résidence sur « Voilées » d’Amélie à la Maison de la Culture d’Amiens dans le cadre du dispositif Happynest qui débute lundi prochain pendant 2 semaines (Audrey est en pleine construction de la marionnette qui sera manipulée dans cette création), répéter pour les Journées du Patrimoine et du Matrimoine ce week-end dans les musées textiles du Caudrésis et puis aussi envisager la résidence mission de Sophie Loock à l’IME de Samer courant novembre-décembre prochain. De son côté, Mathilde s’approprie peu à peu le projet Du Fil à retordre ! (notre projet de mise en réseau des musées textiles du Caudrésis) -et elle fait ça très bien, nous sommes ravies qu’elle ait pu rejoindre notre équipe-.  C’est déjà pas si mal en une semaine de temps……

La semaine prochaine, les Nouveaux Ballets auront vraiment le don d’ubiquité, on sera entre Amiens pour « Voilées », Charleville-Mézières pour « Citrus Andronicus » et le festival de Fissennes en Belgique où Sophie Mayeux présente « Die Verwandlung ». Marion Sage fera sa rentrée d’enseignante et de docteure en danse à l’Université Lille 3 et Clémentine Vanlerberghe prendra un peu de temps pour se remettre des 2 semaines intenses qu’elle vient de vivre où elle a enchaîné entre une résidence en région parisienne avec la Cie Atmen pour laquelle elle est interprète, St Sauveur, les Journées du Matrimoine etc.

A bientôt !

 

 

Laisser un commentaire