Les vacances & le travail

En été : on travaille sur l’ordinateur en s’étirant.

Bonjour à tout.e.s,

C’est quelque chose de poster un premier billet dans ce blog. On s’est dit que notre page Facebook ne suffisait pas à rendre compte de l’engouement de chacune. Alors, on a créé ce blog, pour vous raconter, se raconter, au quotidien, au jour le jour, comment ça se traficote pour nous entre nos projets de spectacles, d’installations, de films, d’actions avec différents publics etc. Promis, on tâchera d’être régulières ou du moins on fera du mieux que l’on puisse faire.

C’est le mois d’aout et beaucoup sont en vacances. De notre côté, une partie de la team prépare déjà la rentrée (faut dire aussi qu’avec notre carte blanche à la gare St Sauveur début septembre, c’est du boulot ! Mais Amélie est toujours toute excitée à l’idée d’organiser de gros événements ambitieux. Oui, c’est vrai, on est contentes de pouvoir rencontrer de nouveaux publics, d’y retrouver nos ami.e.s, de présenter leur travail et le nôtre (pour certain.e.s, ce sera la première fois dans la Région). Depuis mai on prépare petit à petit cet événement qui regroupera pas loin d’une trentaine d’artistes venu.e.s de Lille, Paris, Grenoble, Montpellier, Nîmes, Amiens, le Jura, Nantes, Caen, Bruxelles, Berlin, Rome, Bâle etc. Alors, oui là on termine les feuilles de routes, on pose à plat les dernières questions techniques, le catering, les hébergements pour tout.e.s, les transports etc. Audrey est d’ailleurs en train de travailler à la création d’un logo pour les Nouveaux Ballets qui viendra orner nos tours de cou (le sens du détail ne s’invente pas). Heureusement que Caroline Decloître nous a rejoint comme assistante production sur ce projet avec qui Amélie travaille conjointement sur la logistique. Faut dire aussi que Caroline connaît déjà St Sauveur pour avoir organisé le concours Shake Shake Shake avec le CCN de Roubaix. (De quoi nous apaiser). Entre deux il y a eu des RDV techniques à la Gare St Sauveur avec une autre Caroline (Carliez cette fois-ici) et Audrey qui auront la lourde tâche d’accompagner techniquement ce week-end intense (on va essayer de leur dégager du temps pour manger quand même ! C’est ce que nous nous sommes dits lors de la dernière réunion…). Sophie, Marion et Clémentine présenteront leurs (très belles) différentes recherches en cours.  Amélie de son côté fait déjà des stocks d’huile essentielle de camomille romaine pour enchaîner « La jeune fille et la morve » (qu’elle n’a pas joué depuis le printemps 2015, l’occasion de retrouver ses petits chaussons) >  « Nous ne pouvons nous figer paisiblement en monticules lisses » (petite forme qu’elle s’est amusée à créer l’année dernière à l’Abbaye de Royaumont et qu’elle reprend exceptionnellement à cette occasion) > La soirée participative « Ramène ton tutu ! » (et ça, on vous le dit : c’est un sacré truc à organiser aussi, mais ça va être top !) > « Que ferez-vous de mon profil Facebook quand je serai morte ? »  (première fois officielle en espace public et en bonus avec une reprise de rôle : Fabien Gauthier reprend le rôle de Rémi Hollant qui va beaucoup tourner cette saison avec la nouvelle création de Gisèle Vienne !). Bref, un sacré week-end en perspective…

Mais comme si ça ne suffisait pas, on prépare aussi la suite du projet Du fil à retorde ! autour des textiles du Caudrésis-Catésis. Là, on s’active pour les journées du Patrimoine/Matrimoine (y a pas que des mecs dans le textile !) : dramaturgie, chorégraphie, élaboration des différents parcours au sein des musées etc. C’est à présent les Nouveaux Ballets qui portent ce projet à la suite de l’éclatement du Collectif XXY. Et cette année, nous sommes fières d’avoir un nouveau partenaire (de choix) : le Musée Matisse du Cateau avec qui nous allons collaborer en plus des musées de Caudry, Avesnes-Les-Aubert et Villers-Outréaux. Le Département du Nord nous soutient à nouveau (et encore davantage !) ce qui nous permet de relancer la dynamique au moins jusqu’au printemps 2019. Et puis, on recrute aussi quelqu’un.e en contrat aidé qui sera en charge de la coordination (pour Amélie, ce poste commençait à devenir un peu trop chronophage, en plus de ces multiples activités). On vous en dira bientôt plus à ce sujet quand ce sera officiel (les entretiens, ça prend toujours un peu de temps), mais on peut déjà vous dire que nous sommes heureuses de ce qui se dessine…

Et puis, bien sûr, on prépare nos créations : lectures, écritures de dramaturgies ou de dossiers, collections d’images etc. (Mais tout ça aussi, on vous racontera plus tard).

En attendant, Clémentine se repose entre deux représentations de la pièce « Tétris » de la Cie Arch8 aux Pays-Bas avec qui elle tourne depuis 2011 (en novembre prochain elle partira en Chine pendant 3 semaines tourner cette pièce), Sophie retrouvera bientôt une comparse danseuse au Mexique après une représentation de la forme courte de sa pièce « Die Verwandlung » à Amsterdam fin juillet et Marion est en ce moment-même (et durant tout le mois d’aout) en résidence avec l’artiste sonore Anne Lepère au Q-02 à Bruxelles pour une recherche autour des différents sons produits par le corps. Amélie et Audrey viennent tout juste de rentrer du Royaume-Uni où elles ont eu l’occasion de visiter des villes industrielles et… textiles (c’est qu’à force de travailler autour de cette thématique et d’écouter les habitant.e.s nous raconter cet artisanat, on se passionne).

On vous souhaite une belle semaine (à très bientôt !).